Volkswagen, marque transgenre ?

La nouvelle identité visuelle montre la mue dans laquelle la marque veut s’engager.
Volkswagen

Depuis le Dieselgate, Volkswagen fait sa révolution. Jusqu’alors archétype de la toute-puissance de l’industrie automobile germanique, qui ponctuait ses campagnes publicitaires d’un arrogant « Das auto », incanté par une voix de mâle hyper-testostéroné, Volkswagen cherche aujourd’hui à se montrer sous un jour moins hégémonique, plus écologique, plus féminin.

Le logo a été modernisé, allégé et affiné, se rapprochant d’ailleurs étrangement de celui de 1967.

Volkswagen

Le logo devient aussi vivant ; il sera en tout cas éclairé sur certains véhicules et sur certains sites. Il devient aussi plus flexible, notamment pour les applications numériques, avec l’ajout d’une nouvelle teinte de bleu.

Volkswagen
Volkswagen
Volkswagen
Volkswagen
Volkswagen

Cette métamorphose identitaire est totale. Après avoir déjà mis en sommeil sa signature prétentieuse (Das auto) quelques semaines après le Dieselgate, c’est désormais le simple nom de la marque qui est prononcé à la fin des spots publicitaires par une voix féminine.

Les dirigeants de la marque ont l’air d’assumer et revendiquer cette transformation. Elle donne le sentiment d’être assez vitale pour l’entreprise. Selon Jürgen Stackmann (membre du Directoire en charge des Ventes, du Marketing et du service Après-Vente) « le nouveau design de marque annonce le début d’une nouvelle ère pour Volkswagen. En formulant de nouveaux contenus et en proposant de nouveaux produits, la marque s’engage dans une transformation fondamentale vers un avenir neutre en émissions pour tous. Il est maintenant temps d’afficher la nouvelle orientation de la marque aux yeux du monde extérieur.».

Reste à savoir si cette transformation sur la forme correspond à une véritable transformation en profondeur de l’entreprise elle-même…